Korean-Life

Forum RPG, graph, codage et discutions ! Si vous ne savait pas quoi faire, venez, vous avais le choix ici ! N'oublie pas de voter toutes les deux heures !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bonjour Invité, tu es le/la bienvenue sur le forum ! ♥️ Ceci est un forum principalement de RPG mais aussi de graphisme, codage et discutions ! Viens donc vite t'amuser parmi-nous !! N'oublie pas de voter toutes les deux heures ! ♫♥️ 안녕하십니까, 포럼에 오신 것을 환영합니다!
URGENT : Nous recherchons un grapheur plutôt compétent !

Partagez | .
 

 Une ville inconnue, une langue inconnue... et nous voilà perdu. PV Yuta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nobuko Kotani
Admin
avatar
Messages : 231
Date de naissance : 03/07/1989
Date d'inscription : 08/06/2013
Age : 28

MessageSujet: Une ville inconnue, une langue inconnue... et nous voilà perdu. PV Yuta   Sam 3 Aoû - 13:53

Aujourd'hui était une journée particulière. Nobuko partait pour la Corée du sud. Elle qui était originaire du Japon et qui ne parler pas un seul mot Coréen, allait se sentir perdu. Mais si elle faisait cela, c'était afin de revoir ses deux amies. Akira et Shuuji. Ils ne vivaient pas en Corée. Non, loin de la. Mais ils y étaient pour affaire. Non, ils ne travaillent pas ensemble non plus. Mais ils ne se quitter pas beaucoup. Du moins ils se voyaient souvent. Sa, c'était une vrai amitié. Contrairement aux gens qui aiment faire le mal autour d'eux. C'était vraiment immonde. Mais on ne pouvais malheureusement rien y faire. On ne pouvais pas changer les gens comme on le souhaiter. Enfin bon. Elle s'était lever à 6h30 ce matin. Elle avait pris un peu de temps pour ce préparer afin de ce faire jolie et de montrer a ses deux amies a quel point elle avait changer et a quel point elle était devenu belle et qu'elle avait un peu plus pris confiance en elle. Après avoir pris sa douche et s'être préparer, elle embarqua dans un taxi et partit en direction de l'aéroport. Akira et Shuuji n'était pas au courant qu'elle venait. A vrai dire, elle voulais leur faire la surprise et venir seule. Elle voulais apprendre à ce débrouiller seule à l'étranger. Maintenant qu'elle avait un peu appris chez elle, elle voulais tenter ailleurs. Même si elle ne devrait pas. Mais bon. Le trajet fût assez long. Elle n'avais pas tellement aimer, car cela la stresser pas mal. Dans l'avion, seule... Mais elle entendit enfin la voix de l'hôtesse qui disait de mettre les ceintures que l'avion allait enfin atterrir. C'était une merveilleuse nouvelle. Nobuko descendit enfin et entra dans l'aéroport afin de récupérer sont sac avec juste assez de vêtement pour la semaine. Elle ne compter pas rester longtemps. Peut être 2 voir 3 jours, mais elle avait pris un peu plus au cas ou. Il fallait toujours prévoir. Ici, elle trouva un taxi. Elle monta dans la voiture et c'est ici que sont cauchemar commença. Le conducteur ne parler pas un mot japonais. Et la jeune fille ne connaissait pas vraiment l'Anglais. Du moins peut être seulement les bases. Elle chercha comment lui expliquer l'endroit ou elle voulais aller. Celui ci lui fit signe de tête qu'il avait compris et ce mis à conduire. Hors, ce n'était pas le cas. Il la conduisit dans les rues de Séoul. Elle descendit et regarda autour d'elle, paya le taxi et fit quelques pas pour voir un peu ou elle se trouver. Mais au bout de quelques minutes, elle se rendit compte qu'elle était perdu. Chaque fois qu'une personne passez près d'elle, Nobuko essayer de lui parler en s'avança mais, finalement s'arrêter. Elle n'y parvenait pas. Sa peur reprenait le dessus. La jeune fille n'oser plus. Elle s'arrêta donc tout en tenant son sac face à elle s'appuyant contre le mur d'un bâtiment complètement désespérer les gens ne comprenant pas qu'elle était japonaise. Il faut dire que tant que la personne n'a pas parler, on ne peux savoir réellement sa nationalité....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://korean-life.forumactif.org
Tamamori Yuta

avatar
Messages : 17
Date de naissance : 17/03/1995
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 22

MessageSujet: Re: Une ville inconnue, une langue inconnue... et nous voilà perdu. PV Yuta   Lun 5 Aoû - 10:14

Un autre jour commence, une autre journée exactement comme toutes les précédentes. Je m'étire longuement et je me frotte les yeux. Je me lève de mon lit, j'ouvre les rideaux qui rendit la pièce beaucoup plus vivante tout à coup. Je regarde à travers la fenêtre. Au moins aujourd'hui il n'y a pas cours et je pourrais peut-être faire en sorte que cette journée ne soit pas aussi ennuyeuse qu'elle est censée être.

J'entends des pleurs venant de derrière moi, ça m'étonne qu'elle ne se soit pas réveillée plus tôt. Je me tourne vers le berceau qui se trouve dans ma chambre, chose très inhabituelle dans la chambre d'un étudiant, qui plus est un étudiant interne. Je me penche sur celui-ci et je prends la petite fille s'y trouvant avec un large sourire. « Coucou toi, tu as bien dormi ? » lui demande-je en souriant. Elle se met à sourire, les larmes aux yeux du à ses pleurs d'il y a quelques secondes. "Elle" c'est mon rayon de soleil depuis presque un an, ma Chiharu. Je la laisse avec un jouet dans son berceau pendant que je vais prendre ma douche puis je la prépare à son tour. Je me demande toujours pourquoi on me laisse la garder dans l'internat de l'université, c'est un mystère. Quoi qu'il en soit, dès que j'aurai économisé assez d'argent, je déménagerai, c'est trop compliqué de faire des allers et retour entre le domicile de mes parents et l'université pour assurer la surveillance du bébé.

Près d'une heure plus tard, nous voilà dans les rues de Séoul. Chiharu aime beaucoup se balader en ville, ça la met de bonne humeur. Je m'arrête sur un banc le temps de lui moucher le nez, on dirait bien qu'elle va bientôt tomber malade, en plein été en plus, on a un bol pas possible. Je lève les yeux quand j'aperçois une jeune femme ou fille, je n'arrive pas à déterminer sa tranche d'âge. Elle a l'air perdu et affolée. Je ne vais pas rester là à la regarder sans rien faire, j'ai beau être de nature timide, je n'en reste pas pour autant quelqu'un d'égoïste. Je m'approche de celle-ci en souriant et je lui dis : « Excusez-moi, vous semblez perdue, vous avez besoin d'aide ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobuko Kotani
Admin
avatar
Messages : 231
Date de naissance : 03/07/1989
Date d'inscription : 08/06/2013
Age : 28

MessageSujet: Re: Une ville inconnue, une langue inconnue... et nous voilà perdu. PV Yuta   Mer 14 Aoû - 19:48


La jeune fille ne savait plus du tout ou donner de la tête. Les gens qui défilaient. Les rues qui ce ressembler. Personnes ne parlaient sa langue... Elle ne savait plus quoi faire. Elle était comme paralyser. Paniquer. "Pourquoi suit-je venue seule ?" Ce disait-elle. Oui, maintenant elle se poser la question. Mais c'était un peu tard pour ce dire cela. C'est alors qu'elle vis un jeune homme avancer vers elle accompagner d'une enfant. "Pour vu qu'il ne vienne pas me parler, pour vu qu'il ne me demande rien..". Elle ne voulais pas qu'il lui parle, cela ne pourrais qu'empirer les choses. Pas manquer, il lui parla. Et en Coréen bien évidemment. Nobuko regarda autour d'elle avant de regarder de nouveau le jeune homme. Sur le coup, elle ne savait pas quoi dire. Elle ne pouvais même pas lui dire qu'elle ne comprenait pas, car elle ne connaissait pas un seul mot en Coréen. Même pas bonjour. Il faut dire que pour le peu qu'elle sortait de chez elle... Et puis c'était bien la toute première fois qu'elle partait à l'étranger. Alors tout cela, est nouveau pour la jeune femme. C'est alors qu'au bout de quelques secondes elle recula un peu. On ne pouvais expliquer ce qu'elle ressentait à ce moment. Il y avait tellement de chose. Qu'elle même en était perdu. Etant désespérer de ne pas pouvoir le comprendre lui aussi, elle baissa la tête tout en commençant à marcher, de ce fait, ne répondant pas au jeune homme. Son visage était neutre. Ne montrant aucun signe de joie ou de tristesse. Comme ci en ce moment, plus rien ne passer en elle, comme si aucun signe de vie n’apparaissez. C'était une habitude fort malheureusement. Bien qu'elle apprenez toujours à sourire. Quoi ? Oui je sais, c'est étrange d'apprendre à sourire. Mais quand on à était malheureuse durant son enfance, on perd l'habitude de sourire, jusqu'à en oublier ce que c'est et comment le faire. Etrange n'est ce pas ? Mais pourtant vrai.
Son coeur ce serrer au fur et à mesure que le temps s'écouler. Bien que cela ne faisait que quelques minutes qu'elle était ici, cela lui paressait bien plus long... Des heures entières.... Elle n'espérer plus l'aide de personne.... Pour le moment...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://korean-life.forumactif.org
Tamamori Yuta

avatar
Messages : 17
Date de naissance : 17/03/1995
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 22

MessageSujet: Re: Une ville inconnue, une langue inconnue... et nous voilà perdu. PV Yuta   Jeu 15 Aoû - 21:32

Visiblement, la jeune femme ne comprend pas ce que je lui dis. Peut-être qu'elle est sourde ? Ou qu'elle est étrangère ? Ou encore peut-être qu'elle a peur des inconnus. Je soupire longuement, n'aimant pas voir quelqu'un autant paniqué que ça. Ça doit être vraiment effrayant de se retrouver dans un endroit sans aucun repère, je la comprends un peu. Lorsque je venais d'arriver en Corée du Sud, je n'avais que les bases du coréen, et encore, il m'a fallu des années avant de pouvoir maîtriser parfaitement la langue malgré quelques lacunes encore présentes. Et mes camarades de classe à l'école s'amusaient à me rabaisser puisque je ne comprenais pas à l'époque ce qu'ils me disaient.

Elle a quand même de la chance cette femme, puisque je suis japonais je peux lui parler dans une autre langue habilement, reste plus qu'à savoir si elle est réellement du Japon. Elle est asiatique en tout cas, ses yeux bridés et son style prouve qu'elle n'est pas une occidentale. Je tente alors ma chance en japonais : « Êtes-vous japonaise par hasard ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobuko Kotani
Admin
avatar
Messages : 231
Date de naissance : 03/07/1989
Date d'inscription : 08/06/2013
Age : 28

MessageSujet: Re: Une ville inconnue, une langue inconnue... et nous voilà perdu. PV Yuta   Mer 28 Aoû - 13:22

La jeune fille complètement perdu attendait un peu plus loin. Elle ne savait pas réellement ce qu'elle attendait, mais tant pis. Elle rester planté là, sans savoir quoi faire. N'osant même plus abordé les gens. Puis elle remarqua que le jeune homme venait de nouveau vers elle. Est-ce un pervers ? Elle ne savait pas du tout, heureusement qu'il y avait du monde. Du moins, il n'avais pas l'air d'être cela, surtout qu'il était avec une enfant. Mais il fallait toujours ce méfier. Peut-être que ce n'était pas sa vrai petite soeur. Loin de la elle aurait pu penser un seul instant que sa pourrais être sa fille, il était bien trop jeune pour cela. Mais après tout elle ne le connaissait pas. Enfin bon. Au fur et à mesure qu'il avancer, Nobuko s'apprêter à s'en aller en courant. Mais quand il arrivera près d'elle, il lui posa une question, cette ci elle comprenait. Il parler donc sa langue ? OUF ! Elle était sauver. Enfin, elle espérer. Ne sachant pas lui non plus quel langue la jeune fille parler, il parla cet fois en japonais lui demandant si elle parler cet langue. Heureusement que oui. Nobuko hocha doucement la tête ne le regardant pas, prononçant doucement :

-Hai....

Sur le coup, elle ne savait plus quoi dire. Pourquoi ne pas lui demander ? Elle était trop timide, pourtant il fallait qu'elle se force, si elle ne parler plus, il finirai par partir. Mais c'était trop dur. Le silence commençait à peser et la peur commençais à se faire sentir. Nobuko avait tellement peur des gens, elle ne voulais pas trop leur parler, elle ne voulais pas s'attacher, elle avait beaucoup trop souffert. Malgré tout, elle ne se contrôler parfois pas du tout. Elle pris sa respiration et repris alors la parole avant de ne le faire fuir :

-Je.. je cherche des amies.. ils, ils sont japonais aussi...

Puis elle lui tendis un morceau de papier avec leur adresse dessus, l'adresse ou l'on pouvais les retrouver. Parce qu'ils ne vivaient pas réellement ici, leur vrai adresse était toujours au japon bien entendu. Mais comme ils étaient ici pour un long moment, ils c'étaient pris une petite maison sympa. Nobuko le savait parce qu'ils lui avaient envoyer quelques photos. Ce qui était très gentil de leur part, car bien qu'il y ai de la distance, ils ne l'oublier pas. Ça, c'était de vrai amies sur qui on pouvais réellement compter. Quoi qu'il arrive. Enfin bref, revenons au jeune homme qui est avec elle. Espérons qu'il connaisse l'endroit et qu'il lui explique correctement de façon à ce qu'elle puisse trouver assez facilement, car comme c'était la toute première fois qu'elle venait ici, elle connaissait mais alors pas du tout l'endroit, les panneaux, les signes, rien.. rien de tout cela était compréhensible pour la jeune fille. Elle aurait limite du prendre un GPS....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://korean-life.forumactif.org
Tamamori Yuta

avatar
Messages : 17
Date de naissance : 17/03/1995
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 22

MessageSujet: Re: Une ville inconnue, une langue inconnue... et nous voilà perdu. PV Yuta   Dim 1 Sep - 17:53

Je plisse les yeux en regardant le jeune fille. Je la plains la pauvre, elle a l'air totalement paniquée, et perdue, comment on a pu la laisser venir seul dans un pays dans lequel elle ne pourra pas se faire comprendre. Elle a eu bien de la chance de tomber sur moi. Les japonais ne courent pas les rues à Séoul. Je souris affectueuse afin de la rassurer et de gagner sa confiance alors que j'attends une réponse d'elle. Je ne pensais pas qu'elle était autant paniquée, elle hésite à me répondre. Quand elle daigne enfin m'adresse la parole, je souris un peu plus, je prends le papier qu'elle me tend et je lis l'adresse écrite sur celui-ci. Je réfléchis un petit moment à l'endroit où ça pourrait être quand je me souviens enfin de l'endroit d'où se situe cette rue.

« Tu as de la chance, je sais où se trouve cette rue ! Tu veux que je t'y emmène ? Ça sera plus pratique. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobuko Kotani
Admin
avatar
Messages : 231
Date de naissance : 03/07/1989
Date d'inscription : 08/06/2013
Age : 28

MessageSujet: Re: Une ville inconnue, une langue inconnue... et nous voilà perdu. PV Yuta   Mar 10 Sep - 20:33


Après un petit moment de réfléxion, Nobuko se décide enfin à donner sont papier au jeune homme. Celui ci le regarder tout en ailleurs l'air de réfléchir. Nobuko eut quelque peu peur en le voyant tirer cette tête. Elle se dit alors qu'il ne connaissait pas l'endroit. Ce n'était vraiment pas de chance. Mais après quelque seconde de silence, il dit enfin qu'il savait ou c'était tout en se proposant de l'emmener car cela serait plus pratique. La, il n'avait pas tord du tout. Bon alors pourquoi refuser cette offre ? Elle ne pouvais surtout pas faire une chose pareil car c'était bien la seul personne depuis tout a l'heure qui parler le japonais. Ce n'était pas du tout facile de trouver quelqu'un qui parler sa langue. Alors maintenant qu'elle lui avait un peu parler et qu'elle voyait qu'il n'avais pas l'air méchant, elle ne pouvais pas le laisser s'enfuir avant d'avoir trouver ses amies. Sinon elle serait une nouvelle fois perdu et ce n'était pas du tout ce qu'elle voulait. C'est alors qu'elle hocha doucement la tête tout en faisant un petit :

- mhn..

Ce qui voulait dire oui. Ce n'était pas bien compliquer. C'est alors qu'elle attendit que le jeune homme ce mette enfin en route pour le suivre, car elle ne savait pas du tout dans quel direction il fallait aller. Mais en y repensant, il était avec un enfant. Peut être qu'il devait aller quelque part et qu'elle le déranger ?Elle ne savait pas du tout mais commençais un peu a se sentir coupable. Pourtant, les mots lui manquait. Elle ne savait pas vraiment quoi lui dire. Il fallait qu'elle lui pose la question, mais ses lèvres ne s'ouvrait pas. Avait-elle toujours peur ? Pouvait-elle lui faire confiance ? Non, surtout pas. Elle ne devait pas. Car elle ne le connaissait pas. Elle ne savait que rester silencieuse, ce qui ne l'aider pas du tout à ce faire des amies et ce qui lui valait d'être toujours célibataire. Mais pour cela, ce n'était pas bien grave. Elle avait encore le temps. Elle ne pensait encore à cela. E puis rien que le fait de parler avec un garçon... Ce n'était pas du tout sont point fort. Enfin bon, pour parler avec une fille c'était exactement la même chose. Elle tourna de nouveau sont regard sur le jeune homme, lui, il n'avait pas vraiment l'air timide. Du moins pas comme l'était la jeune fille. Tout en regardant de nouveau devant elle, elle pris la parole pour ce présenter tout de même sans vraiment savoir former correctement sa phrase au début :

-No... Nobuko... je suis.. Nobuko...

Elle n'avait pas dit le fameux 'et toi' car elle n'oser pas lui poser une seule question alors elle préferer simplement attendre qu'il le dise par lui même s'il en avait envie...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://korean-life.forumactif.org
Tamamori Yuta

avatar
Messages : 17
Date de naissance : 17/03/1995
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 22

MessageSujet: Re: Une ville inconnue, une langue inconnue... et nous voilà perdu. PV Yuta   Jeu 12 Sep - 16:28

Je regarde les rues qui m'entourent, à la recherche de l'endroit où elle doit se rendre. Je sais où se trouve cet endroit, mais je préfère bien vérifier les rues par lesquelles je passe, je ne suis pas très doué pour me repérer, mais je n'ose pas le dire à la jeune fille, déjà qu'elle est perdue, je ne peux pas la faire paniquer plus que ça. Je jette un œil sur elle, sans rien ajouter à son « mh ». Elle est vraiment timide, elle ne dit pas un mot. À moins qu'elle soit comme moi et peu loquasse, ce qui est par ailleurs un de mes pires défauts. Malgré tout, ça ne m'empêche pas de venir en aide aux autres ou d'avoir des amis. Je m'apprête à me présenter à elle, histoire de la mettre en confiance, mais elle me devance, tout en bégayant, ce qui confirme mes soupçons sur sa timidité.

« Nobuko, d'accord. » lui souris-je. « Moi c'est Yuta. Et tu peux me parler sans être gênée, ou timide, il n'y a pas de quoi, je ne vais pas te manger. »

Je m'autorise à rire, un sourire sur le coin des lèvres. Je passe ma main dans le dos de Chiharu, celle-ci commençant à s'agiter, elle doit certainement avoir faim, mais elle pourra sans doute attendre un peu, le temps que je dépose Nobuko à bon port. Je la berce contre moi pendant que nous marchons, espérant ainsi que ça la calmera un peu déjà.


Dernière édition par Tamamori Yuta le Ven 1 Nov - 13:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobuko Kotani
Admin
avatar
Messages : 231
Date de naissance : 03/07/1989
Date d'inscription : 08/06/2013
Age : 28

MessageSujet: Re: Une ville inconnue, une langue inconnue... et nous voilà perdu. PV Yuta   Jeu 26 Sep - 9:26


Le jeune homme avait l'air plutôt gentil. Mais est ce sure qu'il m’emmène au bon endroit ? Non. Après tout, moi même je ne peux pas être sûre puisque je ne connais pas du tout. En tout cas, pour le moment, je n'ai d'autre choix que de le suivre et attendre. En espérant que mes amies soit là, car j'étais bien trop en avance. Enfin, en avance... Mes amies ne savaient pas que j'allais arriver, mais je savait qu'ils n'étaient pas chez eux. Du moins pas pour le moment, j'avais une heure d'avance. j’espère juste qu'ils vont rentrer en avance. Afin de ne pas attendre trop longtemps seule. Puis le jeune homme me tira de mes pensées aussitôt que j'avais fini de parler. Il venait de se présenter à sont tour, tout en ajoutant que je pouvais parler sans être gêner, ou timide, qu'il n'allait pas me manger.  Seulement, je ne me contrôler pas. Du moins j'en avait beaucoup de mal. je me contenta de hocher simplement la tête tout en continuant de regarder le sol. Parfois je relever la tête pour tenter de me repérer. Heureusement que j'avait plutôt un bon sens de l'orientation. S'il venait à me laisser ici, je pourrais retourner sur mes pas. Bien que je regardais plus souvent le sol que devant moi. Puis je repris enfin la parole :

-On... est bientôt.. arriver ?

Ce n'est pas que je ne suis pas bien avec le jeune homme, mais j'avais hâte de retrouver mes amies. C'était bien les seuls personnes avec qui je me sentait mieux. Il faut dire aussi que je les connait depuis un petit moment maintenant. Et tout ses bons moments que l'on avaient passer ensembles bien que quelques personnes avaient tenter de ruiner nos projets. Au final, on s'en était bien sortit. Puis je vis la petite fille s'agiter un peu. Que ce passer t-il? Quoi que... En voyant l'heure, elle devait surement avoir faim... En parlant de cela, mon ventre se mit à faire des siennes, je posa ma main dessus parce que la douleur commençais à se faire sentir. Quel bonne idée de ne pas avoir manger se matin avant de partir. Je tourna de nouveau mon regard vers Yuta puis sur la petite fille :

-Qu'est ce qui ce passe ? La petite à faim ?

Si c'était le cas, pourquoi ne pas s'arrêter quelque part pour aller manger ? Et puis j'avais faim aussi alors s'il était d'accord, on s’arrêterait au premier endroit bon que l'on trouverais....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://korean-life.forumactif.org
Tamamori Yuta

avatar
Messages : 17
Date de naissance : 17/03/1995
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 22

MessageSujet: Re: Une ville inconnue, une langue inconnue... et nous voilà perdu. PV Yuta   Ven 1 Nov - 13:50

« Bientôt, encore un peu de patience Nobuko ! » lui répondis-je avec un sourire. Il ne reste à peine que quelques pâtés de maisons avant d'arriver à destination. Je continue de bercer Chiharu contre moi, elle est de nature calme, comme son père tiens, mais dès qu'elle a faim, elle se déchaîne comme pas possible, elle crie, hurle, c'est vraiment insupportable. Heureusement, pour le moment, elle n'est pas encore à ce stade, mais ce n'est pas loin d'arriver.

La question de Nobuko me sort de mes pensées. « Ah, euh, oui, elle commence à avoir faim, on devrait se dépêcher ! À moins que ça ne te dérange pas qu'on s'arrête quelque part pour manger avant d'aller chez tes amies. » Il faudra que je prépare un biberon pour la petite, dans la rue ce n'est pas vraiment pratique, donc s'arrêter quelque part m'arrangerait vraiment, j'espère qu'elle ne refusera pas. « Je t'offre un repas si tu acceptes qu'on s'arrête dans un restaurant, ça te va ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobuko Kotani
Admin
avatar
Messages : 231
Date de naissance : 03/07/1989
Date d'inscription : 08/06/2013
Age : 28

MessageSujet: Re: Une ville inconnue, une langue inconnue... et nous voilà perdu. PV Yuta   Sam 9 Nov - 22:40

C'est alors qu'au bout de quelques minutes, je demande si on est bientôt arriver. J'ai l'impression que le chemin est long. Que la route à était longue. Depuis ce matin, je ne fais que marcher. A chaque fois, je ne trouve pas ma route, alors je commençais un peu à fatigué. C'est donc pour cela que je pose cette question au jeune homme. Il me répond aussitôt que l'on allait bientôt arriver, encore un peu de patience. J'hoche alors la tête sans dire un mot de plus. J'avais pu apercevoir quand disant cela, il avait sourire. Sa ce reconnaissait dans le son de sa voix. Oui je sais, sa peut paraître étrange pour certaines personnes, pourtant c'est bien vrai. C'est même très facile de reconnaître si la personne est triste, fatigué, en colère, heureuse. Sauf si la personne le cache bien. Comme maintenant. Le jeune homme souriait, mais peut être qu'on font de lui, il est triste ou en colère. Sa, par contre, je ne pouvais pas le savoir. D'ailleurs personne ne pouvais savoir cela. Enfin, je vois la petite qui commence à s'impatienté. Peut être avait-elle faim ? Enfin, je deviné cela surtout par rapport à l'heure qu'il était. Midi passé. Normal, qu'elle commence à avoir faim cette jolie fille. Je lui demande donc si c'est cela pour en être sur. Il me répond que oui, je n'eu le temps d'ajouter quoi que ce soit qu'il me devança en me demandant si ça ne me déranger pas que l'on s'arrête quelque part pour manger. Comme ça il pourrais donner à manger à la petite par la même occasion. Je secoue alors légèrement la tête :

-Dai...daijoubu...

Seulement un mot pour dire que ça allait, que je voulais bien y aller, mais que je payer ma part. C'était normal après tout que je paie ma part, on ne se connaissait pas, je n'allait pas le laisser payer pour moi. Et puis je n'était pas non plus le genre de fille à profité des autres ou dépenser l'argent des autres aussi, surtout des inconnues. Je continuais de marcher à ses coté, le suivant. Je n'avait pas d'autre choix, je ne connaissait pas le chemin. Une chose est sur, il allait surement m'emmener dans un restaurant Coréen. Je n'avait jamais goûté. J'espérer au moins aimer et ne pas être venu pour rien. Mais bon, je n'étais pas trop inquiète pour cela, je ne suis pas trop difficile. Et puis on dis toujours, "si tu ne goûte pas, comment vas tu savoir si tu aimes ou pas ?". Ce n'étais pas faux. Alors autant goûté. Et puis elle était dans la ville même alors au moins elle était sûre que ce serait de la vrai nourriture Coréenne. Car souvent, dans les pays étrangers, la nourriture étrangère et plus souvent une imitation de la vrai nourriture. Et donc ce n'est pas aussi bon que si ce serait en vrai. Enfin bon. Arrêtons de penser à ça et passons à l'action.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://korean-life.forumactif.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une ville inconnue, une langue inconnue... et nous voilà perdu. PV Yuta   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une ville inconnue, une langue inconnue... et nous voilà perdu. PV Yuta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Post GS] - Nous avons perdu une bataille mais pas la Guerre. [Spectres/Prisonniers de Guerre]
» Londres, nous voilà. [Helinä]
» Salazar, nous voilà ! [Hayleen & Seth] [Intrigue]
» Le petit Master narcissique aimerait travailler... Apocalypse nous voilà.
» [8000pts] Apoc de mai, nous voilà!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Korean-Life :: Ville de Séoul. 서울의 도시. :: La ville :: Les ruelles-